/*popup tout les 24h*/ /*api paypal*/
Questions et prise de rendez-vous : +32.499.29.31.79
Comment augmenter la durée de vie de nos essuies, serviettes et draps de massages ? Comment éviter que nos serviettes de bain et nos draps de protection sentent l’huile rance ? Comment les laver de façon optimale ? Est-ce que le type d’huile de massage a-t-il un impact sur la durée de vie de notre matériel ? Quel produit de lavage utiliser ? Quel additif de lavage utiliser pour optimiser le dégraissage ? Quels types de matériaux choisir pour vos essuies de bain et draps de protection de massage ?
Vous êtes très nombreux à rencontrer des problèmes similaires concernant la durée de vie de vos essuies, serviette(s) de bain et draps de protection de votre table ou futon de massage. En effet, après quelques semaines d’utilisation et malgré un nettoyage régulier, ceux-ci commencent à sentir l’huile (voir parfois l’huile rance) et ils deviennent de plus en plus lourd avec une sensation de gras lorsqu’on les touche. Malgré tous vos efforts, le lavage ne supprime pas l’entièreté de l’huile de massage et ceux-ci s’abîment au fur et à mesure de leur utilisation, les rendant inutilisables après un certain nombre de massages.
Lorsque j’ai commencé à masser de façon régulière, je me suis équipé avec des serviettes de bain en coton. Et à ma grande surprise, massage après massage, mes essuies devenaient de plus en plus lourd et gras malgré un nettoyage après chaque massage. Puis après quelques semaines, ceux-ci ont commencé à dégager une forte odeur d’huile.
J’ai commencé à me renseigner sur le sujet et j’ai fait mes propres expériences pour essayer de les récupérer et d’optimiser le nettoyage.
Aujourd’hui, mon matériel tient dans la durée. Certains de mes essuies sont utilisés de manière intensive depuis plus de 3 ans et ils sont toujours impeccables. Il est aussi possible de récupérer et de prolonger un peu la vie de votre anciens linges, mais sans faire de miracle… Ces conseils seront vraiment efficace que si vous les suivez dès le départ avec des nouveaux draps.
Étant donné que ces conseils sont adressés à toutes les nationalités puisque nous n’utilisons pas tous les mêmes termes en Belgique et en France pour désigner les serviettes de toilette, les essuies de bains, les draps de protection,… J’ai fait un mixte de vocabulaire. Au final, cela n’a pas tellement d’importance car je parle ici de prendre soin de notre matériel qui est en contact avec l’huile.

Mes conseils

Mon tout premier conseil est d’utiliser des serviettes de bain différentes pour protéger futon et table de massage et d’autres qui seront utilisés exclusivement pour prendre une douche après le massage. Le matériel qui protège votre futon ou votre table de massage va recevoir beaucoup plus d’huile que les serviettes utilisées dans votre salle de bain. Vous pourrez ainsi garder des essuies de douche beaucoup plus doux s’ils ne sont pas en contact avec de l’huile de massage.

Quelle température de lavage choisir ?

Afin d’enlever un maximum d’huile de vos draps, essuies, serviettes de bain, paréos de massage, il faut les laver dans la mesure du possible à 90°. Cela permettra de rendre l’huile de massage la plus fluide possible et de l’évacuer des fibres de votre matériel.

Il s’agit d’un des conseils les plus importants car la température de lavage va aider à évacuer une grande partie de l’huile.

Si vous souhaitez faire des économies d’énergie, vous pouvez aussi faire 1 lessive sur 2 à 60°.

J’utilise cette température de lavage quelle que soit la matière du matériel, et même si le fabricant recommande une température plus basse. Vérifier donc bien que votre linge résiste à cette température.

Quels types de matériaux confection utiliser pour nos essuies, serviettes de toilette et draps de protection de massage ?

Serviette et drap pour la douche

Concernant les essuies de douche, j’utilise du coton car les essuies sont doux et agréables pour se sécher après la douche.

Lorsque mes client(e)s reçoivent un massage, ils sont enduits de la tête au pied d’huile de massage et après la douche, il est fort possible qu’ils aient encore un peu d’huile sur leur peau. Les essuies pourraient à force devenir gras. Afin d’éviter cela, je les lave à 90° et je rajoute des additifs pour enlever les résidus d’huile (voir plus bas). De plus, je lave séparément les serviettes utilisées pour la douche. J’évite si possible de les laver avec les autres draps et matériel de massage pour minimiser le risque de contact avec des draps imbibé d’huile. Afin de les garder bien doux, je les passe par la suite au sèche-linge.

Serviette et drap de massage

Concernant les draps et serviettes de protections sur lesquels les personnes se couchent pour recevoir leur massage, j’ai abandonné le coton au profit du synthétique. En effet, je me suis rendu compte que l’huile de massage était beaucoup plus facile à enlever lorsque l’on utilise des serviettes de bain synthétiques plutôt qu’en coton. Après avoir fait différents essais, mon choix s’est porté sur des essuies en microfibre.

Ma croyance étaient qu’ils ne seraient pas agréable, car j’ai déjà essayé de me sécher avec un essuie en microfibre lors de mes vacances de surf ou en randonnée et c’est nettement moins efficace que du coton.

Mais, en réalité, ils sont tout à fait agréable pour se coucher dessus et ils ont pleins d’autres avantages par rapport au coton ; Il sont assez fins et ils ne prennent pas de place dans la machine à laver. Résultat : vous pouvez en laver une plus grande quantité en même temps. Ils sont disponible en taille XXL. Mes draps de massage mesure 200 cm de long sur 100 cm de large, très pratique pour recouvrir toute la surface de la table ou du futon. Disponible dans pleins de couleurs différentes, j’ai pu trouver des couleurs douces et zen. Ils sont peut-être pas moelleux comme le coton, mais ceux que j’ai testé sont super doux, un peu comme du velours, et ils ne laissent aucune trace sur la peau, même après un massage rituel de 2h ou 3h.

Malgré les instructions de lavage du fabricant (40° ou 60°), je les lavent à 90° et les couleurs et le tissu résistent magnifiquement bien dans le temps. Je les passe par la suite au séchoir.

Drap de décoration massage

En dessous de la serviette en micro-fibre, j’ai un drap de décoration qui peut être en coton ou en synthétique. Il sera, a priori, moins en contact avec l’huile que le premier essuie en micro-fibre car il est protégé par celui-ci. Personnellement et par précaution, j’utilise aussi une matière synthétique car en cas d’accident avec l’huile, il se lavera mieux et ne laissera pas d’auréole.

Protège matelas

Et encore en dessous du drap de décoration j’ai un protège matelas imperméable et respirant afin d’éviter tout contact avec l’huile de massage et mon futon. Le protège matelas est lavable à 90°. Je le lave régulièrement, mais pas après chaque massage.

Paréo

Les paréos pour les rituels de massage tantrique sont quant à eux en coton. Je les lave après chaque massage à 90°. Je fixe les couleurs avec du vinaigre mais malgré cela, après de nombreux massages, les couleurs vont peu à peu être moins intense.

Le choix de l’huile de massage

Il existe des huiles végétales et des huiles minérales. Je n’ai jamais essayé d’huile minérale mais d’après ce que j’ai pu entendre de la part d’autres masseurs, c’est que les huiles minérales seraient beaucoup plus faciles à nettoyer que les huiles végétales et laisseraient moins d’odeurs.

Malgré tout, je ne souhaite pas utiliser d’huiles minérales pour mes massages, car ce sont des huiles souvent à base de dérivée pétrolière et elles ne sont pas bonnes et nourrissantes pour la peau et la santé.

Notre épiderme absorbe une partie de l’huile et je ne souhaite pas absorber du pétrole dans mon corps.

J’ai donc exclu l’huile minérale de mes expériences. Vérifiez bien les ingrédients si vous achetez des huiles de massage toute faite….

Concernant l’huile végétale, j’ai commencé à masser avec de l’huile d’amande douce. C’est une huile très agréable pour masser, excellente pour la peau mais malheureusement très difficile à nettoyer et qui devient rapidement rance avec une odeur fort désagréable. 

Mes huiles préférées, facile à nettoyer sont l’huile de coco, l’huile de sésame, et l’huile d’argan.

Je fais mon mélange d’huile moi-même à raison de 50 % d’huile de coco, 50 % huile de sésame désodorisé et ma petite touche finale 🍒 avec un peu d’huile d’argan désodorisé (50ml d’argan / litre de mélange). 👌

L’huile de coco étant solide quand il fait froid, il faut la pré-chauffer au bain-marie dans un récipient avec de l’eau chaude avant de procéder au mélange ou de l’utiliser pour un massage.

Pour les massages, j’utilise un chauffe-biberon ou un récipient en verre avec des bougies chauffe-plat pour la maintenir à une bonne température.

En plus d’être très bon marché et d’être bio, ce mélange d’huile est assez facile à nettoyer si vous suivez mes conseils de température de lavage et d’additif de lavage.

Pour le massage intime j’utilise une huile de massage de marque allemande PJUR.

Bien que ma recette d’huile puisse être utilisé pour les parties intimes, j’aime utiliser le Pjur car sa texture est très agréable et les sensations sont exquises.

Vous la trouverez en petite et grande quantité.

Quel produit de nettoyage du linge utiliser dans votre machine à laver ?

Il y a clairement une différence entre les différentes marques de produits de nettoyage. Certains sont plus dégraissants que d’autres. Il y a aussi l’aspect économique et l’aspect « odeurs » qui rentre en jeu. Après en avoir testé quelques-uns, j’ai jeté mon dévolu sur un liquide lessive à base de savon de Marseille. Mon linge sent bon et le rapport qualité prix est très intéressant.

Quel additif utiliser pour optimiser le nettoyage des draps de massage ?

L’huile qui se dépose sur nos draps n’est pas si facile à enlever. Malgré la température de lavage et le type d’huile utilisée, il est important de rajouter des additifs pour optimiser le dégraissage de vos essuies et draps de massage. J’utilise en alternance le sel de soude et les enzymes car ils n’ont pas la même action sur l’huile et certains sont meilleurs marché que d’autres.

Cristaux de soude

Le produit le meilleur marché et très efficace, c’est les cristaux de soude ! Cela ne coûte presque rien et permet de dégraisser en profondeur votre matériel. Cela ressemble à du gros sel et je mets la quantité d’un gros verre de 25 cl par cycle de lavage.

Les enzymes mangeurs d’huile :

Certains enzymes permettent de dissoudre et d’éliminer l’huile. Vous pourrez trouver ces enzymes dans des additifs de lavage naturel ou chimique.

Notamment le fiel de bœuf, un produit qui provient de l’estomac des bœufs et dont les enzymes permettent de digérer les graisses.

Quantité : un capuchon par cycle de lavage.

Ou la version chimique le Biozym F  qui coûte un peu plus chère que le fiel de bœuf. Quantité : un capuchon par cycle de lavage.

Le biozym F ne se trouve malheureusement pas en Belgique. Je vous conseil donc de l’acheter en Allemagne ou de prendre le Fiel de bœuf qui se trouve dans nos contrées.

Les autres produits déjà testés :

J’ai déjà testé de mettre du vinaigre d’alcool, du bicarbonate de soude, mais ni l’un et ni l’autre ne donne des bons résultats.

Pour résumé :

-Tout laver à 90°

– Utilisé des serviettes différentes pour la douche et pour le massage.

– Utiliser si possible des matières synthétiques pour le matériel qui sera en contact avec l’huile.

– Laver séparément les serviettes de douche et le matériel de protection en contact avec l’huile.

– Utiliser des additifs naturel ou chimique pour dissoudre un maximum d’huile de votre matériel.

– Utiliser de l’huile de sésame et/ou de coco qui se lavent mieux que d’autres huiles végétales.