(English version below)

Aujourd’hui, nous ressentons le besoin d’aborder un sujet qui revient souvent pour nous. Et comme nos propositions de stage, de massage, d’initiation tantrique attirent de plus en plus de monde, cela n’est sûrement pas la dernière fois que nous en parlons.
Tout d’abord, nous n’adressons pas ce texte à quelqu’un en particulier !!! Mais nous pensons qu’il est important de le nommer afin que chacun puisse en prendre soin personnellement et qu’il y ait une meilleure dynamique dans les évènements que nous organisons.

La dépendance affective

La dépendance affective – Point de vue de “space-holder” et “d’initiateur tantrique”

Nous rencontrons souvent des personnes dans des moments critiques ou très émouvants de leur vie. Nous ouvrons nos cœurs et apportons soutien, ouverture, amour, compassion et toucher à tous ceux qui s’y sentent prêts, dans des espaces où ils peuvent se sentir libres et acceptés tels qu’ils sont. Et bien sûr, nous essayons de garder nos propres limites dans ce domaine.

 

Comme nous avons pu l’apprendre au cours des stages de groupe et des sessions individuelles : certaines personnes, ou la plupart d’entre elles, n’ont jamais fait l’expérience de ce type d’ouverture et d’amour inconditionnels. Pour certains, cela ressemble à une ancre salvatrice – ils cherchent désespérément une solution dans leur vie personnelle et placent tout l’espoir de cette solution ou de ce soutien dans des espaces comme celui que nous offrons, ou dans d’autres personnes.
Et c’est là que réside un danger : Le danger de penser que quelqu’un ou quelque chose d’autre peut nous rendre heureux. “Si cette personne fait ou dit ceci, je me sens mieux… J’ai besoin de cette personne pour sortir de ma misère”, “Je ne me sens bien que lorsque je fais ceci ou cela… Je dois réserver le prochain événement”. C’est à ce moment-là que commence la dépendance affective. C’est le moment où nous commençons à confier notre responsabilité et notre pouvoir à quelqu’un d’autre.
Mais attention, ne nous comprenez pas mal : Le PARTAGE des sentiments et des émotions entre amis et amoureux est une belle chose. Mais si ce BESOIN d’être en lien avec quelqu’un d’autre est le seul moyen de se sentir bien, alors nous pouvons considérer qu’il y a quelque chose en nous qui est déséquilibré. Que nous ne sommes pas capables de nous nourrir nous-mêmes.
Les conséquences de la dépendance affective sont diverses : ne pas se sentir assez bien, se sentir “trop…”, vide, mal aimé ou abandonné, si nous rencontrons la limite de quelqu’un d’autre en recevant un “non”. Ce moment révèle à quel point la personne qui vit ce processus est consciente de sa dépendance.

Il est intéressant de connaître les signaux interne qui montre une dépendance affective. Plus vous êtes conscient, plus vous aurez l’occasion de prendre soin de vous et de retrouver votre propre force.
Les signaux ( ne pas se sentir assez bien, se sentir “trop…”, vide, mal aimé ou abandonné…) se déclenchent en général lorsque vous rencontrez la limite de quelqu’un d’autre.

Et dans le cas où la dépendance n’est pas consciente, les conséquences peuvent être intérieures (validation des traumatismes et reconnexion aux sentiments déjà mentionnés) et/ou extérieures (rendre l’autre responsable, blâmer, agresser et ainsi créer des histoires sur l’autre).

Nous aimerions donc vous encourager : Si vous observez quelque chose de ce genre en vous, vous pouvez vous poser quelques questions :

  • Qu’est-ce que je pense que l’autre peut m’apporter, ce que je ne peux pas m’apporter moi-même ?
  • Est-ce vraiment sa faute si je me sens comme je me sens en ce moment ?
  • Est-ce que j’ai déjà vécu des situations similaires dans mon passé ?
  • Quel est le manque que je ressens ?
  • Quel est le besoin qui se trouve derrière ce manque ?
  • Comment puis-je le nourrir de façon autonome

 

Pourquoi avons-nous décidé d’aborder cette question ?
En tant qu’organisateur,”space-holder”, ou initiateur, nous observons parfois que certaines personnes développent une sorte de dépendance affective à notre égard. Elles veulent passer de plus en plus de temps avec nous, elles offrent leur aide, des cadeaux ou de l’argent afin de recevoir en retour quelque chose qui pourrait combler leur besoin d’amour et de reconnaissance. Malheureusement, nous avons déjà beaucoup d’obligations et de responsabilités et nous sommes limités par rapport à l’attention que nous pouvons offrir à chacun.
S’il vous plaît, ne nous comprenez pas mal : Nous chérissons et apprécions chaque minute que les gens nous donnent, chaque cadeau, chaque attention, chaque beau mot que nous apprécions beaucoup ! Cela nous nourrit énormément ! Mais nous voulons encourager tout le monde à le faire à partir d’un “moi épanoui”, et non d’un manque. Et nous aimerions avoir le choix de rencontrer l’autre aussi par notre désir volontaire d’offrir un cadeau, et non par obligation.
Nous sommes tout à fait conscients que cela peut arriver à tout moment à n’importe qui – à nous ou à vous.
Et comme nous n’avons pas envie de créer une dépendance affective avec qui que ce soit, nous avons été inspiré d’écrire cet article afin de donner une impulsion à ce groupe pour que chacun se regarde de plus près et amène plus de conscience sur soi-même. Lorsque vous apportez un cadeau, ou que vous offrez de votre temps, donnez-vous vraiment quelque chose par épanouissement et par joie ou dans l’espoir de recevoir quelque chose en retour ? Avez-vous l’impression que vous rendez les autres responsables du fait que vous ne vous sentez pas bien ? Avez-vous l’impression que quelqu’un vous prend quelque chose, alors qu’il ou elle vous fait en réalité un cadeau ?
Nous aimerions grandir avec vous tout en respectant notre propre rythme et nos propres capacités. Ce que nous pouvons vous offrir : vous encourager à partager avec nous, lorsque vous vous sentez déclenché émotionnellement. Nous vous écoutons, nous en parlons, nous partageons des outils pour vous aider à retrouver l’équilibre et l’amour de vous-même. Nous sommes très heureux de soutenir les gens dans cette démarche. Mais c’est à chacun d’agir pour changer les choses. Nous ne pouvons et ne voulons pas prendre la responsabilité de “rendre quelqu’un heureux”. Même dans notre couple ou dans notre famille nous choisissons de ne pas prendre cette responsabilité. Mais nous pouvons aider à trouver le bon chemin vers la responsabilité personnelle.
Stéfanie et Nicolas  – 22 juin 2023
-Today we feel the need to address a topic that is occurring frequently for us. And as our propositions attract more and more people and are very deep experiences, this won’t be the last time we talk about this subject. 
First of all, we’re not addressing this text to anyone in particular! But we think it’s important to name it so that everyone can take care of it personally and so that there’s a better dynamic in the events we organise.
Emotional dependency – A “space-holder” and “tantric initiator” point of view
 
We often meet people in critical or very moving moments in their lives. We open our hearts and give support, openness, love, compassion and touch to everyone that feels ready for it–in spaces where they can feel free and accepted as they are. And of course, we try to keep our own boundaries in this. 
As we have learned from our group courses and individual sessions : Some/Most of the people never experienced this kind of unconditional openness and love. For some it seems like a saving anchor–they are desperately looking for a solution in their personal life and put all the hope for this solution or support on spaces like we offer, or on other people. And in this, there is a danger: The danger to think somebody or something else can make us happy. “If he or she is doing or saying this, I feel better… I need this person to get out of my misery” or “I feel only good when I do this or that… I have to book the next event”. This is the moment when emotional dependency is starting. This is the moment when we start to give our responsibility and power to somebody else. Please don´t get it wrong: A SHARING about feelings and emotions between friends and lovers is a beautiful thing. As well as having beautiful touch and encounters. But if it is a need to be connected with someone else because it seems to be the ONLY way to feel good … this shows us that something in us is out of balance. It shows that we are not able to nourish, love or take care of ourselves. 

But what are the internal signals that indicate emotional dependency. The more aware you are, the more opportunity you will have to take care of yourself and rediscover your own strength and happiness.
The signals like for example not feeling good enough, feeling too much, empty, unloved or abandoned… are generally triggered when you meet someone else’s boundaries.

And if the dependency is not conscious, the consequences can be internal ones like for example recreating traumas or reconnecting over and over with the same patterns of destructive believes. And/or it can be external ones like blaming others, attacking, gossiping or creating stories about the other people out of the feeling hurt, frustrated or rejected. 

So, we would like to encourage you: If you can observe something like this in yourself, you can ask yourself some questions: 
– What do I think can the other one give me, what I can not give myself? 
– Is it really his/her fault, that I am feeling like I do right now? 
– Or have I experienced similar situations already in the past?
– What am I missing? What is the need behind it? How can I feed it independently? 
Why we address this: As organiser and space-holder, we sometimes notice that people develop a kind of emotional dependence on us. They want to spend more and more time with us, they offer help, gifts or money in order to receive something in return that might satisfy their need for love and recognition. Unfortunately, we already have a lot of obligations and responsibilities and we are limited in the amount of attention we can offer. Please, don’t understand us wrong: We cherish and appreciate every minute people give us, every present, attention, beautiful word we enjoy a lot! This is nourishing us so so much!! But we want to encourage everybody to give it out of a fulfilled and balanced self, not out of a lack. And we would like to have the choice to meet the other one as well out of our voluntary wish to give, not out of an obligation to give something back.
 
As we can see in our daily life, we are fully aware that this could happen at any time to anyone–to us, to you, to friends or family. We have no desire to create any emotional dependency–because this would mean we take the power from somebody to feel in love and happy with him- or herself! For this we were inspired to write this article in order to give an impulse to everybody that feels a resonance with the topic. We invite you to take a closer look and bring more awareness to your internal balance. Do you „give“ something really out of fulfillment and joy, or in the hope of receiving something in return? Do you feel that you are blaming others for the fact that you are not feeling well? Do you truly love yourself in all your imperfection? Do you have the impression that someone is taking something from you, when in fact he or she is giving you a gift?
If we speak for us: we would like to grow with you and at the same time respect our own rhythmic and capacities. What we can offer to the people we meet: to encourage to share with us, when there is a trigger. To listen, to talk about it, to maybe share some tools how you can get more into balance and love with yourself. In this we are super-happy to support people. But the action to change something is up to everybody else. We can and do not want to take this responsibility to „make somebody happy“. We even do not claim this in our closest circle for example in our love-relationships. But we can help to find the good way into the self-responsibility.

Rejoignez notre Love community

- Recevez une fois par mois notre newsletter.

- Annonce prioritaire sur nos événements et réductions sur nos services.

- Recevez en cadeau de bienvenue : 3 conseils pour faire un massage intime.

*En cliquant sur ce bouton, j'accepte les conditions d'utilisations de la voie du plaisir et j'autorise à recevoir des mails d'informations.